Cette astuce de copywriting simple qui fonctionne à chaque fois ou presque

Avez-vous déjà passé une heure entière à écrire, supprimer puis réécrire le texte destiné à l’un de vos supports internet (emailing, post sur les réseaux sociaux,…) ? Il s’agit là d’une expérience qui a déjà été vécue par la plupart d’entre nous, que ce soit dans un contexte personnel ou bien professionnel. Je suis moi-même passé par là, et bien plus d’une fois.

En tant que copywriter, ce genre d’information peut parfois surprendre les personnes qui vous entourent. Un copywriter a en effet bien souvent l’image de quelqu’un de créatif et l’on s’attend donc à ce que les mots lui viennent immédiatement en toute circonstance, sans jamais avoir à subir le syndrome de la page blanche.

Mais en réalité, les gens dits créatifs ne naissent pas avec des capacités hors du commun, et ils n’attendent pas (ou ne devraient pas attendre) qu’une inspiration particulière les atteigne. Si les copywriters ont bien entendu souvent une aisance naturelle avec les mots, ils travaillent dur pour affiner leur art et leurs aptitudes, tout comme n’importe qui le ferait pour n’importe quelle autre aptitude.

En vérité, n’importe qui peut devenir un grand copywriter et il ne s’agit en aucun cas d’une aptitude réservée à quelques chanceux.

Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Bien sûr, les copywriters et rédacteurs sont peut-être dans leur ensemble un plus naturellement doués pour les mots, mais cela ne les empêche pas de devoir réfléchir et se poser d’innombrables questions lors de chacune de leurs missions.

Si vous vous sentez nerveux à l’approche d’une tâche liée à la rédaction ou au copywriting, parce que c’est un domaine dans lequel vous n’êtes pas tout à fait à l’aise, c’est tout à fait normal. Trouver les bons mots peut en effet prendre beaucoup de temps.

Mais le problème avec la rédaction sur les différents supports Internet et notamment sur les réseaux sociaux, c’est que le temps n’est pas forcément de votre côté. Vous devez être constamment en train de poster, ne pas prendre de retard sur les tendances ce qui peut potentiellement, et tout à fait légitimement, être source de stress.

Après avoir travaillé dans le domaine du copywriting et de la rédaction pendant des années, je suis devenu beaucoup plus efficace, engageant pour les lecteurs et créatif dans les écrits que je produis pour tous les supports Internet, réseaux sociaux inclus. Bien qu’il ne soit pas possible de tout passer en revue dans un seul article de blog, je vais partager avec vous une formule de rédaction en trois étapes qui peut être utilisée de façon extrêmement efficace lors de chacun de chacune de vos publications sur les supports Internet, et qui est aussi et surtout extrêmement simple :

  1. Trouver le point de douleur
  2. Appuyer sur cette douleur
  3. Proposer une solution

Décomposons l’application de cette formule

Pour mettre cette formule en pratique, imaginons que vous souhaitez voir des internautes s’inscrire à un webinaire que vous organisez. Rédiger un contenu engageant et qui vous permet de réaliser cet objectif est en réalité une mission relativement simple.

Imaginons que nous soyons en janvier 2020, ce qui constitue la période de l’année où la plupart des gens achèteront un agenda ou un calendrier pour l’utiliser pendant environ douze jours avant de le le laisser trainer au fond d’un tiroir jusqu’à la fin de l’année. C’est peut-être un peu caricatural, mais il s’agit cependant d’une réalité relativement répandue.

Cette ligne établit le point de douleur : la difficulté à rester organisé dans la durée.

Et c’est tout à fait logique et le cas pour beaucoup de personnes : entre emmener les enfants à l’école, enchaîner sa journée de travail, vérifier les devoirs, faire du sport et régler tous les petits problèmes de tous les jours, s’asseoir chaque matin avec un agenda à tenir est pour beaucoup le tout dernier de leurs soucis.

Cette phrase continue d’appuyer sur le point de douleur. Par ce moyen, vous créez un lien émotionnel plus fort et un sentiment d’urgence à propos de ce problème. Vous êtes également en mesure de donner plus de contexte afin de plonger plus profondément dans l’esprit de votre public cible. Dans l’exemple ci-dessus, notre client cible hypothétique est la mère de famille qui cumule emploi et vie de famille.

Cependant, après avoir vécu dans ce chaos si peu organisé durant des années, il est arrivé un moment où j’en ai eu assez. Et c’est alors que j’ai entamé la création d’un système de priorisation quotidien de mes tâches qui m’a permis d’augmenter ma productivité, de minimiser ces problèmes quotidiens tout en me permettant de me sentir davantage concentré sur ce que je faisais. Si vous voulez jeter un coup d’œil à mon système de priorisation quotidien des tâches et découvrir comment l’intégrer à votre routine quotidienne, alors inscrivez-vous à mon webinaire qui aura lieu très bientôt !

Maintenant que le lecteur est investi dans ce que nous avons à dire, nous lui proposons une solution. Tout est dorénavant construit et présenté de façon pertinente.

Comparons cette légende à un exemple correct et à un autre moins correct

Aussi simple que cette formule puisse paraître, elle est souvent peu ou mal appliquée, et les légendes sur les réseaux sociaux passent bien souvent directement à l’appel à l’action sans chercher à engager préalablement le lecteur sur les raisons pour lesquelles il voudrait agir.

Dans notre scénario hypothétique ci-dessus, la légende d’un post sur les réseaux sociaux avec un appel à l’action situé au centre n’engage pas le lecteur. Voici à quoi cette légende ressemblerait :

Assurez-vous de vous inscrire à mon webinaire sur mon système de priorisation quotidien des tâches qui, je vous l’assure, vous rendra plus productif. Après avoir vécu dans un chaos pas si organisé durant des années, j’ai enfin trouvé la solution et je veux la partager avec vous !

Ce n’est pas forcément une mauvaise légende pour un post sur les réseaux sociaux, mais elle n’est pas aussi engageante car il y est clair que l’auteur souhaite vendre quelque chose. Et il met l’accent sur le produit / la vente souhaitée, plutôt que sur le problème qu’il essaie de résoudre et sur la façon dont il apportera de la valeur au lecteur.

Faire comprendre la valeur que votre produit ou service peut apporter à votre public est la clé d’une légende attrayante qui convertit et et vous fait sortir du lot dans l’océan des annonces, des posts et des publicités que l’on trouve sur Internet. Vous trouverez ci-dessous une légende bien moins intéressante pour le scénario hypothétique que nous avons développé plus haut :

Je suis très heureux de lancer enfin mon webinaire sur mon système de priorisation quotidien des tâches ! Pendant des années, j’ai lutté contre le désordre et la procrastination qui m’ont empêché d’avancer pleinement dans mes projets. Je partagerai mes secrets la semaine prochaine lors de mon webinaire, n’oubliez pas de vous y inscrire !

Dans cette légende, il est question de l’auteur de l’annonce et non du client. Elle commence par l’engouement de l’auteur, ses difficultés et ce qu’il va partager, mais elle n’explique pas clairement le lien potentiel avec le lecteur.

Dans les espaces numériques, où tout le monde peut s’exprimer, il est essentiel d’établir des liens avec votre public. Des légendes bien rédigées peuvent vous aider à y parvenir et à réussir.

Les meilleures plateformes Internet pour utiliser cette formule

Cette formule fonctionne certainement mieux sur les plateformes de réseaux sociaux qui sont conçues pour des sous-titres et légendes plus longs, comme Instagram, Facebook et LinkedIn.

L’époque des sous-titres courts est en effet en forte perte de vitesse comme c’est le cas sur Twitter.

En revanche, les légendes plus longues de sont de plus en plus en vogue sur les réseaux sociaux, et les PME s’en servent notamment pour développer leur activité. Les légendes longues sont plus efficaces pour établir des liens émotionnels et relationnels forts et pour offrir davantage de valeur ajoutée au lecteur.

La plateforme sur laquelle cette tendance se manifeste le plus est Instagram. Et ce même s’il s’agit d’une plateforme qui consacre la primauté de la photo et la place au coeur de sa stratégie. Cependant et malgré cela, les longues légendes sont en fait incroyablement efficaces sur Instagram. En voici la raison : avez-vous remarqué la fonction « sauvegarder » sur Instagram ? Les utilisateurs sauvegardent les post dans leurs signets privés pour les référencer, et la quantité de sauvegardes qu’un message reçoit affecte sa performance grâce à l’algorithme d’Instagram.

En effet, si un utilisateur sauvegarde un contenu, il est fort probable qu’il ait suffisamment apprécié ce contenu pour vouloir y faire référence, ce qui le rend d’autant plus précieux aux yeux du de l’algorithme d’Instagram.

Ainsi, la prochaine fois que vous aurez du mal à écrire la légende sur un réseau social, n’hésitez pas à utiliser cette formule.

D'autres articles pour devenir un expert du Web marketing

vel, Phasellus id, quis, non risus. commodo quis